[...] dans mon Moleskine
Dans mon Moleskine, carnet expérimental et iconographique
de Dominique Hermier, aka petit scarabée,
graphiste, photographe et inversement.
Install Theme
(Les cartables)."Photo de rentrée des profs", vendredi, la fameuse photo de groupe, dans les collèges de Normandie.Tous les ans, je file un coup de main photographique à un ami qui travaille pour les écoles, il prend en photos nos chères têtes blondes, c’est son métier, et depuis 6 ou 7 ans, à chaque pré-rentrée, je couvre pour l’aider 4 collèges (nous sommes ce jour-là une équipe de 12 photographes en renfort), je me déplace pour faire la photo de groupe de pré-rentrée.Cette année, je suis arrivé très en avance à chaque rendez-vous. Le beau temps était là, je me suis présenté aux chefs d’établissements, avec mon appareil photo et mon sourire, tout heureux d’immortaliser une année de plus.
Arriver en avance, ça offre plusieurs avantages (en plus d’arriver en “mode zéro-stress”) : on peut observer les retardataires arriver en nage, le petit cartable sous le bras, on peut aussi partager un café avec les profs, certains ne connaissant pas la région, fraîchement mutés ici, d’autres déjà habitués car présents dans le même collège depuis plusieurs années. Les regards s’échangent, les discussions vont bon train. Certains sont partis un peu en vacances, (en juillet, ça se voit au bronzage), d’autres ne disent rien, par timidité, ou par pudeur…J’ai remarqué une moyenne d’âge des profs très jeune cette année, armés d’une conviction à bien faire, sourire aux lèvres, tout en sentant la petite pointe de trac quand ils prennent vraiment conscience que l’année commence ici, et maintenant.La photo : les cartables des profs jetés pêle-mêle contre le poteau, prise quelques instants avant le (difficile) rassemblement, ça rappelle la cour de récré, en 6ème, où l’on faisait pareil, avant d’aller embêter les filles. J’ai pu constater que pas grand chose n’a changé, les profs sont tous d’ex-enfants, non ?Enfin, j’ai demandé à une prof qui avait de l’humour si c’était tout à fait normal d’être toujours au collège à son âge. Réponse avec un oeil qui frise, “c’est amusant comme question, je me la posais justement ce matin en me préparant, j’aurais passé toute ma vie à l’école, petite ou grande. Non, c’est pas très normal, mais j’aime l’école, j’aime apprendre, et j’aime transmettre.”J’ai fait ma photo de groupe - mes photos de groupe - tantôt en haut d’un escabeau, tantôt depuis une fenêtre, tantôt près d’un arbre, ou depuis une terrasse, et je suis reparti. 

(Les cartables).
"Photo de rentrée des profs", vendredi, la fameuse photo de groupe, dans les collèges de Normandie.
Tous les ans, je file un coup de main photographique à un ami qui travaille pour les écoles, il prend en photos nos chères têtes blondes, c’est son métier, et depuis 6 ou 7 ans, à chaque pré-rentrée, je couvre pour l’aider 4 collèges (nous sommes ce jour-là une équipe de 12 photographes en renfort), je me déplace pour faire la photo de groupe de pré-rentrée.
Cette année, je suis arrivé très en avance à chaque rendez-vous. Le beau temps était là, je me suis présenté aux chefs d’établissements, avec mon appareil photo et mon sourire, tout heureux d’immortaliser une année de plus.

Arriver en avance, ça offre plusieurs avantages (en plus d’arriver en “mode zéro-stress”) : on peut observer les retardataires arriver en nage, le petit cartable sous le bras, on peut aussi partager un café avec les profs, certains ne connaissant pas la région, fraîchement mutés ici, d’autres déjà habitués car présents dans le même collège depuis plusieurs années. Les regards s’échangent, les discussions vont bon train. Certains sont partis un peu en vacances, (en juillet, ça se voit au bronzage), d’autres ne disent rien, par timidité, ou par pudeur…
J’ai remarqué une moyenne d’âge des profs très jeune cette année, armés d’une conviction à bien faire, sourire aux lèvres, tout en sentant la petite pointe de trac quand ils prennent vraiment conscience que l’année commence ici, et maintenant.
La photo : les cartables des profs jetés pêle-mêle contre le poteau, prise quelques instants avant le (difficile) rassemblement, ça rappelle la cour de récré, en 6ème, où l’on faisait pareil, avant d’aller embêter les filles. J’ai pu constater que pas grand chose n’a changé, les profs sont tous d’ex-enfants, non ?
Enfin, j’ai demandé à une prof qui avait de l’humour si c’était tout à fait normal d’être toujours au collège à son âge. Réponse avec un oeil qui frise, “c’est amusant comme question, je me la posais justement ce matin en me préparant, j’aurais passé toute ma vie à l’école, petite ou grande. Non, c’est pas très normal, mais j’aime l’école, j’aime apprendre, et j’aime transmettre.”
J’ai fait ma photo de groupe - mes photos de groupe - tantôt en haut d’un escabeau, tantôt depuis une fenêtre, tantôt près d’un arbre, ou depuis une terrasse, et je suis reparti. 

  1. petitscarabee posted this